highlights
upcoming
Schupfart Festival
23.09-25.09.2016
Schupfart, Flugplatz-Halle
Art international Zürich
30.09-02.10.2016
Zürich
Jazznojazz
01.10-05.11.2016
Zürich, Theaterhaus Gessnerallee / ewz-Unterwek Selnau
Vernier sur Rock
14.10-15.10.2016
Le Lignon
AVO Session Basel
21.10-08.11.2016
Bâle (BS)
Iceland Airwaves
02.11-06.11.2016
Reykjavik
Magazine News
latest magazine
news pic
0000-00-00 00:00:00
MASSIVE ATTACK


Massive Attack fait danser Kate Moss dans son nouveau clip
Cette nouvelle vidéo, réalisée par Medium et Robert Del Naja, concerne la chanson “Ritual Spirit”, qui est tirée de l’EP du même nom. Le titre est chanté en featuring avec Azekel ; et le clip, à la beauté gracile et dérangeante, montre Kate Moss qui danse dans le noir. À son propos, Del Naja a déclaré que lui et Kate Moss étaient “des amis de longue date”, et que le mannequin britannique avait “parfaitement réussi à capter l’essence du titre, intime et rituelle.”

news pic
0000-00-00 00:00:00
LA FEMME


La Femme est de retour avec “Sphynx”

Le nouveau titre a également été l’occasion, pour le groupe, de s’exprimer à chaud sur ce retour qu’on attendait depuis des plombes. Marlon, toujours lui, a ainsi évoqué un nouvel album prévu pour le mois de septembre

news pic
0000-00-00 00:00:00
Last Shadow Puppets


Le grand retour de The Last Shadow Puppets: “aucune gêne, aucun tabou, aucune limite”
En vacances des Arctic Monkeys, Alex Turner retrouve Miles Kane pour Everything You’ve Come to Expect, un second album grandiose. Sous leurs allures de cancres, les deux Anglais de Los Angeles redonnent tout son pouvoir récréatif à la pop.

En empruntant ce patronyme au plus connu et plus fourbe des Texans, les Norvégiens de Jr Ewing ont sûrement voulu rendre hommage à sa malveillance légendaire. Sauf que du côté des Scandinaves, cette méchanceté ne se traduit pas par des coups bas et des trahisons mais plutôt par des coups de massue sur la batterie, des riffs mortels et une fidélité sans bornes au rock’n’roll. Depuis 1998, Jr Ewing distille ses brûlots à travers toute l’Europe. D’album en album, le line-up a évolué et le style s’est solidement charpenté autour de deux bases indéboulonnables : le rock’n’roll et le hardcore. Côté productivité, Jr Ewing a laissé sur place tous les autres combos. Ainsi, après leur premier album, Calling in Dead (1999) enregistré en 6 jours, les Norvégiens ont réalisé leur second opus, Ride Paranoia (2002) en 9 jours ! C’est la mort des propriétaires de studios d’enregistrement… Pour ce nouveau travail (sorti sur le label d’Omar Rodriguez de The Mars Volta), le groupe a amené sa musique vers des pistes plus mélodiques et moins sombres tout en conservant une structure hardcore fermement ancrée. Fans invétérés de Deep Purple et des Rolling Stones, les gars de Jr Ewing rêvent tout haut de partager l’affiche avec les Who, époque 70’s. En attendant, c’est avec leurs compatriotes punkoïdes de Turbonegro, avec The Locust ou Pretty Girls Make Graves qu’ils ont eu l’occasion d’écumer les salles de concert. Le Texas peut commencer à s’inquiéter, il risque de se faire envahir par cinq Norvégiens à la hargne communicative.
sitemap